vaccination polio
|

PolioPlus : poursuivre la lutte contre la polio

La poliomyélite est une maladie virale qui touche plus particulièrement les enfants de moins de cinq ans.

Le poliovirus se transmet d’une personne à une autre, souvent via de l’eau contaminée. Il peut attaquer le système nerveux et provoquer la paralysie. Même s’il n’existe pas de remède, le vaccin est peu onéreux et efficace. Le Rotary et ses partenaires ont vacciné plus de 2,5 milliards d’enfants dans le monde contre la polio.

PolioPlus :

  • en 1979, Des Rotary clubs montent une action pour acheter et livrer du vaccin anti-polio à plus de six millions d’enfants aux Philippines.
  • 1985 : Le Rotary International lance PolioPlus, la première et plus importante initiative de santé publique internationale soutenue par le secteur privé, avec un premier objectif de levée de fonds de 120 millions de dollars.
  • 1988 Le Rotary International et l’Organisation mondiale de la Santé lancent l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio. On compte environ 350 000 cas de virus de la polio dans 125 pays. 
  • aujourd’hui : Le nombre des cas a baissé de plus de 99% depuis 1988, passant de 350 000 selon les estimations dans plus de 125 pays d’endémie à 33 cas notifiés en 2018.

Sur les 3 souches de poliovirus sauvage (type 1, type 2 et type 3), le poliovirus de type 2 a été éradiqué en 1999 et aucun cas dus au poliovirus de type 3 n’a été signalé depuis que le dernier cas enregistré au Nigéria en novembre 2012.

La maladie n’est plus endémique que dans trois pays, mais tant que tous les enfants ne sont pas vaccinés, aucun n’est en sécurité.

Nous devons éradiquer la maladie, c’est à dire la supprimer totalement – et pour cela vacciner tous les enfants du monde.

C’est pour cela que tous les clubs rotariens du monde continuent à se mobiliser, afin de couvrir les frais de cette vaccination sans précédent dans l’histoire de la politique de santé mondiale. Les dépenses ainsi engagées permettent en même temps de mettre en place des réseaux sanitaires performants, qui peuvent servir efficacement à enrayer d’autres épidémies.

Des modélisations économiques ont montré que l’éradication de la poliomyélite permettrait d’économiser au moins 40 à 50 milliards (US $) au cours des 20 prochaines années, essentiellement dans les pays à faible revenu. Mais surtout, grâce à ce succès, aucun enfant ne souffrira plus jamais des terribles effets, pour toute la vie, de la paralysie causée par la poliomyélite.

Publications similaires